De la doctrine de Platon

 

Apulée (en latin Apuleius) écrivain romain d’origine berbère (vers 125 – vers 170)

Apulée (en latin Apuleius) écrivain romain d’origine berbère (vers 125 – vers 170)

Auteur: Apulée

 

EXTRAIT:

 

Livre I

Chapitre 1

Platon fut ainsi nommé à cause de son extérieur ; car il s’appelait d’abord Aristoclès. On dit qu’il eut pour père Ariston ; et de l’autre côté Périctione, fille de Glaucus, fut sa mère. Ces deux auteurs rendent sa noblesse assez éclatante : car son père, Ariston, tirait par Codrus son origine de Neptune lui-même ; et le sage Solon, qui fonda les lois d’Athènes, était son ancêtre en ligne maternelle. Il en est qui donnent à Platon une généalogie plus auguste encore, prétendant qu’Apollon sous la figure d’un homme avait eu commerce avec Périctione. En outre, le philosophe naquit dans le mois appelé Thargélion chez les Attiques, et le jour où, dit-on, Latone avait enfanté Apollon et Diane dans l’île de Délos. On rapporte qu’il vint au monde le lendemain d’un anniversaire de la naissance de Socrate, et l’on cite même un songe bien remarquable de ce dernier. Il crut voir le petit d’un cygne s’envoler de l’autel qui est consacré à Cupidon dans l’Académie et venir s’abattre dans son propre sein ; ensuite ce cygne s’éleva à tire-d’aile dans les cieux, en charmant de ses accords pleins de mélodie et les dieux et les hommes. Comme Socrate racontait ce songe au milieu de ses disciples, précisément Ariston venait derrière lui pour lui présenter le petit Platon. Dès que le maître eut envisagé cet enfant, et que d’après son extérieur il eut reconnu le fond de sa belle âme : “Voilà, mes amis, dit-il, quel était mon cygne du Cupidon de l’Académie !”

 

Acheter Maintenant De la doctrine de Platon

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *